barrerougelongue

logo la Vulg

… au ser­vice de vos
pro­jets
barrerouge

  • IMG_5396_k.jpg
  • 20160310_112152.jpg
  • IMG_5567.jpg
  • CIMG0047.jpg
  • IMG_6186.jpg
  • DSC_0306.jpg
  • ensilage_de_maïs.jpg
  • EXPO_Bulle.jpg
  • IMG_6194.jpg
  • FB_Höhi_Ueberstorf__02_05_2011_-_7_-__BH.jpg
  • _MOS8502.jpg
  • DSC_2814.jpg
  • IMG_6684.jpg
  • _MOS8355.jpg
  • 2015_05_18_Rechthalten_Hubert_Jenny_03.jpg
  • marche_concours_C4_MCB_0833.jpg

Il est main­tenant pos­si­ble de faire analyser l’activité biologique de vos sols

Il existe plusieurs moyens d’apprécier si un sol est fer­tile et pro­duc­tif, par exem­ple l’observation de la crois­sance des cul­tures et le test à la bêche (qui per­met d’observer la struc­ture du sol et la crois­sance des racines).

Les analy­ses de sol clas­siques (pH, matière organique, P. K. Mg) peu­vent aussi apporter cer­taines infor­ma­tions intéres­santes. L’analyse de l’activité biologique des sols four­nit des infor­ma­tions sur la quan­tité de microor­gan­ismes et sur leur activ­ité, c’est une infor­ma­tion impor­tante en agri­cul­ture biologique.

Durant les pre­mières années du pas­sage au bio, il peut arriver que des par­celles ou par­ties de par­celles ne se révè­lent pas aussi pro­duc­tives que ce l’agriculteur aurait espéré. Cela peut se pro­duire même si le pro­duc­teur a le sen­ti­ment d’avoir fait le mieux pos­si­ble pour garan­tir la fer­til­ité du sol, avec des mesures telles que la fumure organique, une rota­tion cul­tur­ale équili­brée, des engrais verts, le tra­vail du sol dans de bonnes con­di­tions. Et même chez un agricul­teur bio depuis longtemps, il peut y avoir des par­celles peu pro­duc­tives ou ayant des prob­lèmes (struc­ture non opti­male, manque d’humus, éro­sion…). Dans ces sit­u­a­tions, il peut être intéres­sant d’effectuer une analyse de l’activité biologique du sol.


Vous trou­verez plus d’informations sur ces analy­ses sur le site suiv­ant

Mots-​clés: sol analyse

Imprimer E-​mail