barrerougelongue

logo la Vulg

… au ser­vice de vos
pro­jets
barrerouge

  • IMG_5396_k.jpg
  • IMG_6186.jpg
  • DSC_0306.jpg
  • ensilage_de_maïs.jpg
  • 20160310_112152.jpg
  • IMG_5567.jpg
  • CIMG0047.jpg
  • EXPO_Bulle.jpg
  • FB_Höhi_Ueberstorf__02_05_2011_-_7_-__BH.jpg
  • IMG_6194.jpg
  • DSC_2814.jpg
  • _MOS8355.jpg
  • marche_concours_C4_MCB_0833.jpg
  • _MOS8502.jpg
  • IMG_6684.jpg
  • 2015_05_18_Rechthalten_Hubert_Jenny_03.jpg

Alter­na­tives aux antibiotiques

A une époque où la réduc­tion des antibi­o­tiques devient de plus en plus impor­tante dans la déten­tion des ani­maux, les méth­odes alter­na­tives de traite­ment pren­nent de l’importance. Le nom­bre de traite­ments homéopathiques et phy­tothérapeu­tiques est en con­stante augmentation.

L’homéopathie est sou­vent l’objet de con­tro­ver­ses. Seules quelques études prou­vent son effi­cac­ité. Mais avec l’individualité des traite­ments homéopathiques, il est très dif­fi­cile de prou­ver leur effet. Samuel Hah­ne­mann avait déjà développé l’homéopathie il y a env­i­ron 200 ans. Au cours d’une expéri­ence per­son­nelle avec une plante, il a décou­vert la loi de la simil­i­tude. Cette loi stip­ule qu’une mal­adie peut être guérie au mieux avec un remède qui provoque des symp­tômes sim­i­laires dans l’organisme sain. Après dilu­tion et agi­ta­tion des médica­ments à usage thérapeu­tique, il est apparu que l’effet curatif était augmenté.

Une autre option de traite­ment est la phy­tothérapie. Elle a une longue tra­di­tion et sig­ni­fie la guéri­son avec des plantes médic­i­nales brutes ou des pré­pa­ra­tions à base de plantes médic­i­nales. Par exem­ple sous forme d’infusions ou d’extraits liq­uides. Un grand avan­tage de cette méth­ode de traite­ment est qu’avec un dosage cor­rect et un mélange lim­ité d’autres plantes, très peu d’effets sec­ondaires indésir­ables se produisent.

L’homéopathie et la phy­tothérapie sont deux traite­ments pour les ani­maux de rente qui peu­vent au moins par­tielle­ment rem­placer les antibi­o­tiques. Le pro­jet Komet­ian a été lancé en 2012 pour soutenir les agricul­teurs dans leurs efforts. Le ser­vice de con­seil, qui est main­tenant géré comme une asso­ci­a­tion, est tou­jours disponible 24 heures sur 24 par le biais d’une ligne d’assistance télé­phonique où sont act­ifs plus de 20 vétéri­naires et homéopathes pour ani­maux. La con­sul­ta­tion com­prend des recom­man­da­tions par télé­phone en fonc­tion de la descrip­tion des symp­tômes, ainsi que des con­sul­ta­tions à la ferme. L’observation exacte de l’animal par son pro­prié­taire reste toute­fois une con­di­tion préal­able de base. Depuis 2019, Komet­ian est égale­ment actif en français et en Suisse romande.

En col­lab­o­ra­tion avec Komet­ian, Grangeneuve organ­ise une for­ma­tion con­tinue sur « Alter­na­tives aux antibi­o­tiques — quelles pos­si­bil­ités exis­tent pour les bovins » ? L’expérience pra­tique de Doris Pellet-​Lehmann, vétéri­naire chez Komet­ian ainsi que celle d’un éleveur impliqué seront le point cen­tral. Le cours aura lieu le 4 mars 2020 à Grangeneuve. Inscrip­tions jusqu’au 11 février 2020 par cour­riel à Cette adresse e-​mail est pro­tégée con­tre les robots spam­meurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visu­aliser., par télé­phone au 026 305 58 00, ou sous www​.vulg​-fr​.ch > for­ma­tion con­tinue > liste de cours.

Mireille Raemy

Mots-​clés: diminu­tion des antibi­o­tiques, alter­na­tive

Imprimer E-​mail