barrerougelongue

logo la Vulg

… au ser­vice de vos
pro­jets
barrerouge

  • IMG_6186.jpg
  • IMG_5567.jpg
  • 20160310_112152.jpg
  • EXPO_Bulle.jpg
  • CIMG0047.jpg
  • ensilage_de_maïs.jpg
  • DSC_0306.jpg
  • IMG_5396_k.jpg
  • IMG_6684.jpg
  • _MOS8355.jpg
  • IMG_6194.jpg
  • 2015_05_18_Rechthalten_Hubert_Jenny_03.jpg
  • marche_concours_C4_MCB_0833.jpg
  • DSC_2814.jpg
  • _MOS8502.jpg
  • FB_Höhi_Ueberstorf__02_05_2011_-_7_-__BH.jpg

Trafic routier – nou­velles pre­scrip­tions val­ables dès le 1er mai 2019

Depuis le 1er jan­vier 2018 les nou­velles pre­scrip­tions EU con­cer­nant le freinage des véhicules agri­coles sont valables.

Cela implique une force de décéléra­tion plus impor­tante ainsi que des sys­tèmes de freinage à dou­ble cir­cuit (hydraulique ou pneu­ma­tique EU). Dès le 1er mai 2019, ces nou­velles pre­scrip­tions seront aussi appliquées pour les remorques.

Il faut relever que ces nou­velles règles ne con­cer­nent que les tracteurs et remorques qui ont été importés ou fab­riqués sur sol Suisse après ces dates.

Atten­tion tout de même aux prob­lèmes de com­pat­i­bil­ité entre des véhicules et des remorques ne répon­dant pas aux mêmes exigences.

Exem­ple : un tracteur 40km/​h de nou­velle généra­tion (décéléra­tion 50%) et une remorque anci­enne généra­tion (décéléra­tion 38%) ne sera pas autorisé pour des raisons de sécu­rité. En effet, la remorque frein­era moins que le véhicule tracteur, ce dernier aura des risques de se faire pousser. A l’inverse, un ancien tracteur avec une nou­velle remorque sera autorisé.

D’autres nou­veautés vont entrer en vigueur, comme la longueur max­i­mum du porte à faux avant qui pourra être mon­tée à 5m con­tre 4m actuelle­ment. Au-​delà de 4 m, il fau­dra installer un sys­tème homo­logué de caméras per­me­t­tant d’avoir une vision latérale gauche et droite. Les rétro­viseurs restent oblig­a­toires entre 3 et 4 m mais devront avoir une sur­face de 500 cm2 con­tre 300 cm2 auparavant.

Le dernier change­ment impor­tant con­cerne le poids min­i­mal d’adhérence, il devra représen­ter au min­i­mum 22% du poids de ser­vice du con­voi. Cela veut dire que 22% du poids total du con­voi doit se trou­ver sur les essieux moteur du tracteur. Il faut donc porter atten­tion aux trans­ferts de charges du train vers le tracteur.

Ces thé­ma­tiques seront abor­dées lors du cours de for­ma­tion con­tinue du 26 juin 2019, à Grangeneuve.

Vous trou­verez ici, un aide-​mémoire détaillé des nou­velles prescriptions.

Samuel Rein­hard

Source de la photo: Mar­tin Häberli

Mots-​clés: Mécan­i­sa­tion, pre­scrip­tion

Imprimer E-​mail