barrerougelongue

logo la Vulg

… au ser­vice de vos
pro­jets
barrerouge

  • IMG_6186.jpg
  • DSC_0306.jpg
  • 20160310_112152.jpg
  • IMG_5396_k.jpg
  • EXPO_Bulle.jpg
  • IMG_5567.jpg
  • CIMG0047.jpg
  • ensilage_de_maïs.jpg
  • _MOS8355.jpg
  • DSC_2814.jpg
  • FB_Höhi_Ueberstorf__02_05_2011_-_7_-__BH.jpg
  • _MOS8502.jpg
  • IMG_6684.jpg
  • marche_concours_C4_MCB_0833.jpg
  • IMG_6194.jpg
  • 2015_05_18_Rechthalten_Hubert_Jenny_03.jpg

Pro­duits phy­tosan­i­taires et pro­tec­tion des eaux

Une exploita­tion agri­cole doit déjà actuelle­ment répon­dre à des exi­gences pour la pro­tec­tion des eaux. Une auto-​évaluation sert à véri­fier si l’exploitation répond à ces exi­gences et si néces­saire per­met d’effectuer les cor­rec­tions avant le début des contrôles.

Exi­gences :

Le rem­plis­sage du pul­vérisa­teur doit se faire sur une place étanche et sécurisée pour empêcher toute infil­tra­tion dans le sol, tout écoule­ment vers un cours d’eau ou vers la sta­tion d’épuration (STEP).

Les eaux liées au rinçage et net­toy­age du pul­vérisa­teur ainsi que les restes de bouil­lie ne doivent pas être infil­trés ou par­venir à un cours d’eau ou à la STEP. Le net­toy­age du pul­vérisa­teur sur une exploita­tion doit se faire sur une place qui per­met de récupérer les eaux de lavage.

Lorsqu’il n’est pas employé, le pul­vérisa­teur doit être pro­tégé des pré­cip­i­ta­tions (hangar à machines, avant-​toit ou recou­vert d’une bâche).

Le stock­age des pro­duits phy­tosan­i­taires doit se faire dans un local avec un sol étanche et sans écoule­ment de fond. Tout écoule­ment doit pou­voir être retenu (armoire spé­ci­fique, bac de récupéra­tion ou surélé­va­tion). La présence de matériel absorbant (sci­ure, litière pour chat, agent liant) est égale­ment nécessaire.

Jonathan Dorthe, Ser­vice de l’environnement

Source de l’image : Qualinova

Mots-​clés: phy­tosan­i­taire

Imprimer E-​mail