barrerougelongue

logo la Vulg

… au ser­vice de vos
pro­jets
barrerouge

  • CIMG0047.jpg
  • IMG_5396_k.jpg
  • IMG_6186.jpg
  • 20160310_112152.jpg
  • IMG_5567.jpg
  • DSC_0306.jpg
  • EXPO_Bulle.jpg
  • ensilage_de_maïs.jpg
  • IMG_6194.jpg
  • 2015_05_18_Rechthalten_Hubert_Jenny_03.jpg
  • _MOS8355.jpg
  • DSC_2814.jpg
  • marche_concours_C4_MCB_0833.jpg
  • IMG_6684.jpg
  • _MOS8502.jpg
  • FB_Höhi_Ueberstorf__02_05_2011_-_7_-__BH.jpg

Souchet comestible : recon­nais­sance précoce

La con­t­a­m­i­na­tion de par­celles agri­coles par le souchet comestible n’est plus seule­ment lim­itée au See­land. Le prob­lème s’étend dans d’autres régions du canton.

La dis­sémi­na­tion de cette adven­tice se fait prin­ci­pale­ment par le biais des tuber­cules qui restent col­lés avec la terre sur les machines. Dans les régions touchées, le risque est accru en cas d’utilisation de machines en com­mun pour le tra­vail du sol ou la récolte (bet­ter­aves, carottes, pommes de terre, etc.) ainsi qu’en cas d’échanges de par­celles. Là, un con­trôle sur les chaumes est vive­ment recom­mandé ; quelques semaines après les moissons, les foy­ers de souchet comestible y sont facile­ment repérables.

Le souchet comestible se recon­naît à ses feuilles bril­lantes, ressem­blant à du ray-​gras, mais vert plus clair et pliées en V. Il se dis­tingue par une tige pleine et tri­an­gu­laire ainsi que par des longs rhi­zomes avec des tuber­cules brun-​noir de 1 à 15 mm. Mal­heureuse­ment, ceux-​ci ne sont pas faciles à trou­ver. La recon­nais­sance pré­coce et l’engagement assidu de l’exploitant aug­mentent con­sid­érable­ment les chances de suc­cès de la lutte. C’est le seul moyen pour éviter une expan­sion du prob­lème, pour éradi­quer les petits foy­ers, assainir les plus gros et ne pas con­t­a­miner des par­celles entières, au risque sinon de subir de fortes baisses de rendement.

En cas de soupçon, con­tac­ter le Ser­vice phy­tosan­i­taire et deman­der con­seil par télé­phone au 026 305 58 00. Dans cer­tains cas, des autori­sa­tions de traite­ment sont nécessaires.

André Chas­sot

Source d’image: Grangeneuve

Mots-​clés: pro­duc­tion végétal/​Pflanzenbau, phy­tosan­i­taire, Souchet comestible

Imprimer E-​mail